Favoriser les expérimentations de monnaies complémentaires

De Intercoop.

Appel d’Autrans 2010

Les participants aux rencontres des acteurs de l’Internet à Autrans :

  • constatent que les monnaies complémentaires (libres, locales, régionales, sociales)se multiplient dans le monde. On en dénombre actuellement plusieurs milliers ;
  • sont sensibles au raisonnement inspiré par l’analyse de système, qui recommande la diversité dans le domaine monétaire comme dans les autres registres du vivant;
  • cette diversité, si elle est suffisante, accroît la résilience de l’économie. C’est donc un rempart contre les crises et en même temps un renforcement du lien social et des pratiques d’autonomie ;
  • les plateformes libres sur Internet et sur téléphone mobile permettant la mise en place de ces monnaies seront opérationnelles en 2010, ce qui devrait induire une multiplication des initiatives à l’échelle mondiale ;

dès lors, les participants aux rencontres d’Autrans demandent instamment aux pouvoirs publics, européens, nationaux, régionaux et locaux de favoriser les expérimentations en liaison avec les initiatives d’autres pays, au Nord comme au Sud, et de ne pas faire obstacle à leur création et à leur développement.

Vos remarques et compléments

  • Il me semble que l'on devrait demander aux activistes du libre de nous mettre en place un générateur de monnaies complémentaires avec les outils pour suivre pour chaque monnaie les comptes des participants, la possibilité de payer etc etc ... A-t-on des étudiants en fin d'études capable de nous faire ce projet tout en étant accompagné par leur enseignant qui garantirait la pérennité?
  • Cela existe déjà avec les plate-formes openmoney et flowplace pour le net (voir références ic-dessous). Elles permettent de définir sa monnaie et de la gérer de façon transparente JeanMichelCornu
  • remplacer "biodiversité" par "diversité" C'est FAIT Oudet 18 janvier 2010 à 12:46 (CET)
  • rationnel : Il y avait eu une proposition pour remplacer "biodiversité" par "diversité" dans le texte pour éviter la confusion. Les travaux de Ulanowicz qui sont sous-jacent à cette référence, bien qu'ils viennent de la biologie, font référence à la diversité (et à la résilience) versus l'efficience et sur la nécessité de trouver le juste équilibre entre les deux : la fenêtre de viabilité JeanMichelCornu
  • divers sites de création de monnaies complémentaires:

non non et non

  • vous êtes des gens riches qui vous entichez d'un gadget que vous donnez aux pauvres de la planète
  • ce qui est important c'est de conforter les mécanismes de solidarités et de répartition au sein des états. non de les détruire en créants des solidarités locales ou en transformants des communautés en obligés d'ONG. Il n'y a pas de développement possible sans état qui régule la monnaie, qui garantie la sécurité et la solidarité. Tous autant que vous êtes vous verrez si vous continuerez à jouer avec les monnaies complémentaires si l'assurance retraite ou la sécurité sociale tombe.
  • ceci dit, en dehors de la sphère travail, entreprise, salariat, monnaie une bonne partie de la vie des individus est consacré aux activités non monétiséés de la sphère don contre-don. cette évaluation est souvent faite subjectivement ou à l'estime j'aide mon voisin, mais si au bout d'un certain temps il nen'offre rien en retour, le clash se produit.
  • il existe aussi des situations ou le rendu pour un prété se fait sous forme de réputation.

Que dans ce cadre on fasse la promotion des monnaies complémentaires comme outil ludique pour renforcer la convivialité et le lien social dans des communauté de proximité, cela me parait intéressant. Mais fondamentalement, pour moi cela reste un outil mineur parmi d'autres.

Pendant les rencontres d'Autrans, alors que nous étions dans notre bulle Internet vient de jouer un rôle extrêmement inmportant dans la révolution tunisienne et je trouve très dommage qu'en tant que veilleurs ( je me met dans le lot) nous n'ayons pas senti cela en temps réel et intégré cela dans nos travaux. Le role d'internet avait été déjà fort dans la révolte iranienne, il montre aujourd'hui son importance en Tunisie (à mettre en relation avec le niveau d'éducation des peuples). Je crois donc que l'appel d'Autrans devrait au moins mentionner l'importance de la neutralité du net, de l'importance d'y acceder librement, etc. Je crois me souvenir que régulièrement la Tunisie était un pays ou Wikipedia était censuré, cela aurait du nous mettre la puce à l'oreille plus tôt.--Jeffdelonge 16 janvier 2011 à 14:34 (CET)