Collporterre

De Intercoop.

Sommaire

Le projet


Présentation

A l’image des colporteurs, nous souhaitons partager les bonnes nouvelles, pour qu’elles se diffusent et se multiplient à travers le monde. Ces bonnes nouvelles, ce sont toutes ces démarches de territoires axées sur le développement durable et la coopération mais qui ont toutes un point commun : la perspective d'un changement d'échelle.

Concrètement, comment les pratiques collaboratives peuvent permettre, par l'implication de milliers de personnes, d'initier et de pérenniser un développement durable de nos territoires ? Cette question est au cœur de nos préoccupations.

Avec le développement du numérique, les pratiques collaboratives ont fait la preuve de leur efficience. La coopération de milliers de personnes est désormais possible et le partage de ressources réutilisables permet la mise en œuvre de projets participatifs qui élargissent les biens mis en communs et enrichissent le vivre ensemble.

Avec Collporterre, nous voulons donner à voir ces pratiques innovantes, prouver que cela marche et accompagner le développement durable et solidaire des territoires.

Genèse

Notre projet est né d'un constat réalisé au printemps 2011 :

Les initiatives locales de développement durable se multiplient à travers le monde, mais ne touchent souvent qu’une poignée d’habitants ou de citoyens. Alors comment faire pour passer au niveau supérieur, pour « passer à l’échelle » ? En créant les conditions qui permettent de multiplier les projets de territoires, notamment par la collaboration et la coopération entre acteurs.

Avant même de nous constituer en association, nous nous sommes intéressés aux territoires innovants et aux organismes mobilisés sur cette question. Chemin faisant, nous avons décidé de faire de ce constat un défi : nous nous sommes alors constitués en association et avons développé ce projet. De retour en Bretagne après nos études (master 2) et deux années de travail appliquées à Montréal, nous avons à cœur d'initier notre projet sur les territoires ayant mises en place des démarches collaboratives axées sur le développement durable.

Objectifs

L'association Collporterre s'est donnée pour mission de promouvoir et d'accompagner des dynamiques collaboratives de développement durable des territoires. Ainsi Collporterre s'attache à analyser, étudier et comprendre les dynamiques gagnantes qui ont permis aux acteurs d’initier, de réaliser et de pérenniser un développement durable collaboratif sur leur territoire. Ceci nous permettra :

  1. de donner à voir et rendre intelligible au plus grand nombre ces transformations sociales ;
  2. d'expliciter une méthodologie (le « comment-faire ») mise au service d'autres territoires.



Méthodologie

Afin d'animer le projet « Collporterre », l'association s'est structurée autour de 3 axes d'intervention :

  • Valorisation de l'existant :

Référencement cartographique :

La réalisation de base de données permet d'identifier, de géolocaliser et de caractériser les initiatives. Notre démarche s'inscrit dans la dynamique de la plateforme Imagination for People Bretagne.

Réalisation de portraits d’acteurs :

Sur le modèle d'Histoires ordinaires, des portraits d'acteurs ordinaires aux réalisations extraordinaires seront réalisés et largement diffusés.

Réalisation de « codes sources » :

Pour chaque démarche étudiée, la méthodologie ("le comment faire" ou code source) sera explicitée ; il sera alors possible de transposer et de réadapter la démarche à d'autres territoires. Nous utilisons le concept de "Code Source" en analogie au logiciel libre ou un programme peut être lu, modifié et réutilisé par d'autres ; concept récemment développé par Than Nhgiem (Fondation Angenius, projet Movilab).

Collporterre souhaite ainsi donner à voir ce qui existe et rendre intelligible au plus grand nombre ces pratiques et leur intérêt.

  • Diffusion des savoirs et savoir-faire :

Publication d’articles, réalisation d’une veille quotidienne, animation de conférences, débats et présentations autour de cette culture collaborative émergente.

Collporterre se propose, avec ses partenaires, de nourrir les territoires et leurs acteurs en les informant et les questionnant sur leurs pratiques.

  • Accompagnement des acteurs :

Animation de "Petite Expérience Irréversible de Coopération" (PEIC), analyse de pratique, formation aux outils collaboratifs et à la méthodologie collaborative, recherche-action.

Collporterre se propose d'accompagner les acteurs et territoires dans l'appropriation de nouvelles pratiques collaboratives adaptées à leurs besoins et riches de solutions.

Nos actions

Collporterre s'est donné trois champs d'action :

  • L'innovation sociale

L'innovation sociale apparaît aujourd'hui comme vecteur de solutions efficaces, justes et durables pour nos sociétés, en prise avec de nombreuses difficultés. Cependant, les innovations sociales se présentent souvent comme un ensemble de micro-projets isolés et fragiles. Se pose alors la question de la pérennisation des actions et de leur généralisation, pour dépasser les projets de proximité et passer à l'échelle. Cet aspect interroge les dynamiques territoriales et leurs capacités à soutenir les innovations sociales tout au long du processus d'émergence et d’institutionnalisation.

Collporterre souhaite par ses actions favoriser l'émergence et la pérennisation des innovations sociales sur nos territoires en donnant à voir l'existant et en facilitant les pratiques de collaboration entre porteurs de projets.

  • La consommation collaborative

Le terme "consommation collaborative" désigne l'ensemble des pratiques de consommation qui permettent d’optimiser l’usage d’un bien ou d’un service par la vente, la location, le partage ou l’échange de pair à pair. Ces pratiques ont en commun de privilégier l’accès (à un bien ou à un service) plutôt que la propriété.

Beaucoup de ces pratiques existent déjà depuis longtemps (ex : les Système d’Échanges Locaux), mais avec Internet, il est désormais possible d’acheter ou d’échanger tout et n’importe quoi avec un grand nombre de personnes, qu’ils soient à l’autre bout du monde ou de son quartier ! C’est pratique, économique, souvent écologique et parfois, ça permet même de faire des rencontres dans la vraie vie !

Mais plus que la consommation, c’est toute l’économie qui se transforme aujourd’hui et contribue à la transition de nos modes de vie. Face au modèle dominant de la possession, de l’accumulation, de l’obsolescence programmée et des grandes distributions, l’économie collaborative se développe rapidement dans tous les domaines et tend à s’imposer comme une alternative pour consommer, produire (Fab Lab) ou même travailler (espace de coworking) !

Impliqué au sein de la communauté OuiShare Bretagne, nous contribuons au lancement d'une dynamique régionale autour de la consommation collaborative et plus largement de l'économie collaborative : par l'animation d'une communauté, par l'animation de temps de rencontre et de débats, par le recensement des initiatives et par l'analyses des dynamiques économiques, sociales et culturelles à l'œuvre.

  • La collaboration ouverte : pratiques au sein des réseaux

Le réseau BRUDED : Quand les élus parlent aux élus ...

Né en 2005, ce réseau de coopération met en relation des élus de communes bretonnes et de la Loire-Atlantique engagées dans des démarches concrètes de développement durable. Par le partage de leurs expériences, les élus apprennent les uns des autres afin que leurs initiatives fassent tâches d'huile.
Par l'analyse de leurs pratiques, nous travaillons actuellement à la réalisation du Code source du réseau BRUDED. Ce réseau de coopération met en relation des élus de communes bretonnes et de la Loire-Atlantique engagées dans des démarches concrètes de développement durable. Nous souhaitons donc expliciter le « comment-faire » de ce projet afin de faciliter la réappropriation de cette méthodologie par d'autres territoires.

Nos partenaires et réseaux

  • Imagination for People: plateforme de projets d'innovation sociale.
  • Le réseau AnimFR : réseau des acteurs impliqués dans l'animation de projets coopératifs, dans la formation aux pratiques collaboratives et à l'animation de réseaux thématiques ou territoriaux.
  • OuiShare: communauté internationale de l'économie collaborative
  • Outils Réseaux: formation aux pratiques coopératives et accompagnement de porteurs de projets en s'appuyant sur des outils Internet.
  • L'association Tiriad : formation et accompagnement de porteurs de projets aux outils numériques dans un objectif de travail coopératif.



Nos productions

"Collaboration et développement durable, vers une transition sociétale"

L’objectif de cet article est de mieux comprendre comment les pratiques collaboratives favorisent un développement durable des territoires. Depuis quelques années, des projets collaboratifs de territoires se développent ; la compréhension des dynamiques à l’œuvre, leur diffusion et leur appropriation par d’autres territoires sont les clés qui permettent aujourd’hui de passer à l’échelle à travers une multiplication de ces projets de transition.

Cet article vous est présenté en trois volets :

Partie 1 : La collaboration, des pratiques qui interpellent le développement durable

Partie 2 : Développer durablement nos territoires par la collaboration : comment faire ?

Partie 3 : Pour aller plus loin : la collaboration à grande échelle.

Quelques éléments de notre philosophie

  • Approches coopératives et participatives

Valoriser l’individu par sa capacité à apprendre et produire selon son libre arbitre est un enjeu de fond pour la collectivité. Les approches collaboratives favorisent l’innovation, l’esprit d’initiative et l’estime de soi.

  • Economie sociale et solidaire

La coopération suppose que l’intérêt individuel coïncide avec l’intérêt collectif. L’économie sociale et solidaire amène un cadre à même de tenter l’expérience coopérative.

  • Biens communs

Dans une société où la privatisation de l’espace et des idées s’accroît, le bien commun, par une gestion démocratique et un partage de l’usage du bien, replace la notion de vivre ensemble au cœur de la société.

Des initiatives inspirantes


Cette liste est non exhaustive et non définitive. Elle reflète l'état actuel de nos réflexions en matière d'intelligence collective, de développement durable et de pratiques collaboratives.

Implication Citoyenne


  • La commune de Sainte Camille au Québec a parié sur la convivialité

Les difficultés économiques et démographiques auraient pu avoir la peau de cette commune à la fin des années 90. Mais les habitants de Saint Camille en avait décidé autrement. Ils se sont battu ensemble pour conserver leur service postal, leur patrimoine, leur école... Ils ont créé du bien commun au nom d'un vivre ensemble. Aujourd'hui, Saint Camille fait école.
Source: "L’expérience de Saint-Camille au Québec ou comment dynamiser un territoire par la force de la convivialité et de la réciprocité ?", un article réalisé par Claude Llena en 2011 et publié sur la revue Vertigo.
Présentation du laboratoire rural de Sainte Camille.
Site internet du Laboratoire rural de St Camille
Site internet de la commune de Saint Camille

  • Les Artisans du changements

Loin de tout militantisme écologique ou politique, les Artisans du changement sont avant tout des entrepreneurs. Ils croient en un capitalisme créateur de richesses sociales, économiques et environnementales.
Site internet des Artisans du changement.

  • L'agenda 21 citoyen de la commune de Saint Geniès Bellevue

Un agenda 21 citoyen peu commun, initié par un groupe de citoyen fortement sensibilisé aux problématiques du développement durable.
Source : Site internet de l'Observatoire national des Agendas 21 locaux et pratiques territoriales de développement durable, consulté le 05-07-2012.
Site internet de Saint Geniès Bellevue

  • Le Vorarlberg en Autriche

Le Vorarlberg est une région d'Autriche, devenue depuis les années 1960 un véritable laboratoire de l'architecture durable. Aujourd'hui, l'implication citoyenne et les efforts réalisés en termes d'économies d'énergies et de préservation de l'environnement font de ce territoire l'un des plus novateur d'Europe.
Source : "le "miracle" de Voralberg", un article réalisé par EricTariant et publié le 03-07-2012 sur Novethic.

  • Sauver sa commune par le lien social : l'expérience de Li en Goure

Parce que le dernier commerce de la commune allait fermer ses portes, les habitants de Saint Priest Ligoure ont décidé de se regrouper en association pour recréer du lien social, redynamiser la vie locale, sauver leur commune. Une épicerie associative, un café associatif, un système de parrainage et un jardin collectif ont ainsi vu le jour !
Source : Site internet de Saint Priest Ligoure

  • A Saint Jean de Valériscle, les légumes sont à tout le monde !

Un peu partout dans le monde, des groupes de citoyens cultivent les espaces publics disponibles puis se partagent les récoltes : c'est le mouvement des Incroyables Comestibles. Depuis mai 2012, les habitants de Saint Jean de Valériscle, ont eux aussi décidé de cultiver des légumes sur les parking, autour de l'église ou encore devant la gare de leur commune.
Source : Site internet du mouvement des Incroyables Comestibles
Site internet des Incroyables Comestibles de St Jean de Valériscle

  • A Loos-en-Gohelle, on pense et met en œuvre le développement durable avec les habitants.

En 10 ans, la ville de Loos-en-Gohelle est devenue un exemple en matière de développement durable appliqué. Mais ce qui retient le plus notre attention, c'est la place qui est faîte aux habitants.
Source : Site internet de la ville de Loos-en-Gohelle
Film "Après la mine : la reconversion écologique de Loos en Gohelle", produit par midi: onze et Vidal Menchimol

Pratique de Collaboration


  • Open Odyssey

Open Odyssey a pour objectif de développer des synergies entre le monde de l’enseignement supérieur (étudiants, enseignants et chercheurs) et le monde professionnel (entreprises, institutions publiques, associations), en les impliquant sur des projets territoriaux communs, responsables et durables. Source : Site Internet de Open Odyssey

  • Code for America : les geek au secours des collectivités

Avez-vous déjà penser à adopter une borne incendie ? A Chicago, Boston ou encore Honolulu, c'est possible. Par cette action, des volontaires s’engagent à déneiger la bouche à incendie de leur quartier ; ce qui facilite le travail des pompier par temps de neige !
Source : Site internet de Code of America
"Des geeks américains au secours des villes fauchées", un article réalisé par Alice Bomboy et publié le 06-06à2012 sur le site de Terra Eco

  • L'Open data à Rennes

Les données publiques de Rennes Métropole sont maintenant librement accessibles. Participation ouverte, co-élaboration d'usages ... l'Open Data stimule la créativité des citoyens. 18 applications ont déjà été développées pour faciliter la vie des rennais.
Source : Site internet de Rennes Métropole en Libre

  • Le Crowdsourcing à Plouarzel

La démocratie participative peut aussi s'exprimer par la cartographie ; le mouvement crowdsourcing en est la preuve. La commune de Plouarzel en a fait l'expérience : une belle réussite !
Source : "Quand une municipalité met en place du crowdsourcing", un article réalisé par Clément Mabi et publié le 06/06/2012 sur le site de la Boîte démocratique

Nous contacter

Courriel : contact@collporterre.org