L'édition de demain

De Intercoop.

(Différences entre les versions)
 
Ligne 1 : Ligne 1 :
Alors que l'on parle beaucoup de [http://www.inlibroveritas.net/la-bataille-hadopi.html la bataille Hadopi] de rémunération des auteurs et des éditeurs par le mécénat global, il semble intéressant de tenir un atelier sur l'édition de demain.
+
Alors que l'on parle beaucoup de [http://www.inlibroveritas.net/la-bataille-hadopi.html la bataille Hadopi], de rémunération des auteurs et des éditeurs par le mécénat global, il semble intéressant de tenir un atelier sur l'édition de demain.
 
L'éditeur local, [http://www.pug.fr Les presses universitaires de Grenoble] est prêt à y participer. Il a publié un livre sur wikipedia sous licence de documentation libre GNU. Il propose aussi des e-books et se pose de nombreuses questions sur l'avenir de l'édition d'autant plus que l'Université de Grenoble se veut Université de l'Innovation.
 
L'éditeur local, [http://www.pug.fr Les presses universitaires de Grenoble] est prêt à y participer. Il a publié un livre sur wikipedia sous licence de documentation libre GNU. Il propose aussi des e-books et se pose de nombreuses questions sur l'avenir de l'édition d'autant plus que l'Université de Grenoble se veut Université de l'Innovation.
  
 
Faut-il revoir la chaîne d'édition et produire d'abord de e-books qui pourront ensuite être obtenus à la demande en version papier?
 
Faut-il revoir la chaîne d'édition et produire d'abord de e-books qui pourront ensuite être obtenus à la demande en version papier?

Version du 4 novembre 2009 à 17:05

Alors que l'on parle beaucoup de la bataille Hadopi, de rémunération des auteurs et des éditeurs par le mécénat global, il semble intéressant de tenir un atelier sur l'édition de demain. L'éditeur local, Les presses universitaires de Grenoble est prêt à y participer. Il a publié un livre sur wikipedia sous licence de documentation libre GNU. Il propose aussi des e-books et se pose de nombreuses questions sur l'avenir de l'édition d'autant plus que l'Université de Grenoble se veut Université de l'Innovation.

Faut-il revoir la chaîne d'édition et produire d'abord de e-books qui pourront ensuite être obtenus à la demande en version papier?