Autrans 2013 : Préparation de la rencontre

De Intercoop.

Ligne 27 : Ligne 27 :
 
C'est pourquoi la CoRAIA et ses différents réseaux, le territoire Isèrois et les acteurs qui le composent comme le réseau EPN Isère, la Péniche représentante des réseaux d'économie sociale et solidaire de la région Rhône Alpes et d'autres acteurs à identifier se proposent d'entamer une réflexion pour imaginer et construire les prochaines éditions du "Chapiteaux d'Autrans" appelées à se déplacer sur le territoire Rhône-alpin.
 
C'est pourquoi la CoRAIA et ses différents réseaux, le territoire Isèrois et les acteurs qui le composent comme le réseau EPN Isère, la Péniche représentante des réseaux d'économie sociale et solidaire de la région Rhône Alpes et d'autres acteurs à identifier se proposent d'entamer une réflexion pour imaginer et construire les prochaines éditions du "Chapiteaux d'Autrans" appelées à se déplacer sur le territoire Rhône-alpin.
  
Pour initier cette démarche un premier WorkShop libre et ouvert intitulé "AutransCamp" serait organisé à Grenoble le 10 décembre pour amorcer une proposition co-écrite et argumentée pour définir le contour des prochaines rencontres qui pourrait avoir lieu soit au printemps, soit en automne 2013  
+
[[Pour initier cette démarche un premier WorkShop libre et ouvert intitulé "AutransCamp" serait organisé à Grenoble le 10 décembre ]]pour amorcer une proposition co-écrite et argumentée pour définir le contour des prochaines rencontres qui pourrait avoir lieu soit au printemps, soit en automne 2013  
  
  
Ligne 33 : Ligne 33 :
 
* [[Yannick]] : je pense que si on n'affiche pas clairement la volonté d'imaginer autre chose pour les éditions à venir, il y a peu de chance qu'on soit en mesure de réinventer des rencontres plus en phase avec les attentes de chacun et mieux ancrés dans les problématiques des territoires et de ses habitants. je suis donc pour une rupture et une prise en main par les acteurs locaux de Rhône Alpes : les collectivités et les associations.
 
* [[Yannick]] : je pense que si on n'affiche pas clairement la volonté d'imaginer autre chose pour les éditions à venir, il y a peu de chance qu'on soit en mesure de réinventer des rencontres plus en phase avec les attentes de chacun et mieux ancrés dans les problématiques des territoires et de ses habitants. je suis donc pour une rupture et une prise en main par les acteurs locaux de Rhône Alpes : les collectivités et les associations.
 
* Les rencontres d'Autrans n'empêchent pas l'organisation d'autres manifestations dans la région comme par exemple  [les interconnectés http://www.interconnectes.com/fr/] ou les journées organisées par docforum...
 
* Les rencontres d'Autrans n'empêchent pas l'organisation d'autres manifestations dans la région comme par exemple  [les interconnectés http://www.interconnectes.com/fr/] ou les journées organisées par docforum...
 
== AU NIVEAU LOGISTIQUE ==
 
* Le lieu n'est pas arrêté entre l'AFRAT et l'Escandille, Séverine a proposé un comparatif
 
* L’appui de la CCMV portera comme les années précédentes sur le suivi des inscriptions mais aussi sur la localisation des acteurs de l’Internet sur le plateau du Vercors.
 
* Il n'y aura pas de captage et de retransmission comme les années précédente pour limiter le budget
 
* Il est nécessaire d'identifier une personne ressource pour assurer la coordination de la préparation des ateliers, conférences et débat et de AutransCamp pour les années à venir
 
 
=== Comparatif entre l'Escandille et l'Afrat ===
 
Suite à notre dernière réunion du 26/09, ci-joint les compléments d'information sur les possibilités de lieu :
 
* l'Escandille nous maintient les mêmes conditions qu'en 2012 : pour utiliser le "grand salon", il faut garantir 70 pensions complètes sur 2 ou 3 jours ce qui a un coût que nous ne pouvons pas supporter en faisant une édition "allégée". De plus, l'Escandille ne gèrera pas les hébergements des participants en direct. J'attends encore les disponibilités de date les concernant.
 
* La grande salle de l'Afrat fait au min. 70 m² et 4 salles d'atelier sont mobilisables. Ils acceptent de gérer les hébergements des participants en direct. Au niveau dates, nous pouvons encore réserver soit le 9,10 ou 11 janvier 2013. Autrement, ils proposent les 6, 7 ou 8 février 2013, ce qui laisserait un peu plus de temps pour les préparatifs et le travail sur le programme.
 
 
Dans tous les cas, il est urgent de valider une option car ces disponibilités ne vont le rester longtemps.
 

Version du 18 octobre 2012 à 21:26