Technologies numériques et crise environnementale : peut-on croire aux TIC vertes ?

De Intercoop.

55px Portail

TIC et DD

Il y a actuellement 156 articles liés à ce sujet.
  • Droits d'utilisation : Pas de droits élargis
  • Auteurs : Fabrice Flipo, Cédric Gossart, François Deltour et Bernard Gourvennec, Michelle Dobré, Marion Michot, Laurent Berthet
  • Editeurs : Télécom Bretagne, Université de Caen Basse Normandie, Télécom & Management SudParis
  • Type pédagogique : Rapport
  • Mots clés : développement durable, TIC, green IT
  • Description: La prise de conscience d’une crise environnementale majeure ainsi que la numérisation croissante de nos modes de vie constituent deux éléments saillants des transformations actuelles de notre société. Notre étude a pour objectif de mieux comprendre la nature du lien entre ces deux facettes de notre société et questionne les enjeux écologiques des technologies numériques de l’information et de la communication (TNIC). Le terme de « Green IT » ou « TIC vertes » commence à se diffuser, afin d’affirmer le potentiel écologique de ces technologies ou, au contraire, d’en souligner le caractère usurpateur. La production et l’usage des TIC participent-ils à rendre notre société plus écologique ou bien génèrent-il des pollutions et des « effets rebonds » qui pourraient bien faire plus qu’annuler les bénéfices escomptés ? Notre étude vise à dresser un tableau de la réalité des TIC vertes et pose la question : peut-on croire aux « TIC vertes » ? Pour répondre à cette interrogation, notre étude s’appuie sur une approche interdisciplinaire relevant à la fois des sciences sociales (philosophie, sociologie, sciences politiques, gestion, marketing) et des sciences de l’ingénieur. La méthode de recherche mobilise conjointement une large revue de la littérature académique et professionnelle, des entretiens avec des acteurs clés ainsi que des techniques de focus group auprès d’utilisateurs des TNIC.