Infrastructure numérique et environnement : l'impossible domestication de l'effet rebond

De Intercoop.

55px Portail

TIC et DD

Il y a actuellement 156 articles liés à ce sujet.
  • Droits d'utilisation : Autre
  • Auteurs : Fabrice Flipo, Cédric Gossart
  • Editeurs : Papier présenté lors du Colloque international "Services, innovation et développement durable", Poitiers (France), 26-28 mars 2008. Version revue et corrigée à paraître en 2009 dans la revue Terminal
  • Type pédagogique : Article
  • Mots clés : développement durable, TIC
  • Date de publication : 2008/03/26
  • Description : "Les technologies de l’information se généralisent dans un grand nombre de domaines de la vie collective et domestique. Entre 1993 et 2000, le nombre de PC par habitant terrestre a augmenté de 181%. En avril 2002, le milliardième PC a été livré1. Le nombre de PC dans le monde devrait être porté à 1,3 milliard d’ici 2010, contre près de 900 millions aujourd’hui2. Des pays comme l’Indonésie s’équipent au rythme de +40% par an. Le Mexique devrait atteindre 46% de la population possédant un ordinateur avant la fin de la décennie. Un total de 471 millions de téléphones portables on été vendus dans le monde en 2003, environ 630 millions en 2004 et plus de 800 millions en 20053. Le nombre d’abonnements à la téléphonie mobile a dépassé les 2,6 milliards en 20064, la moitié des Terriens pourrait être client chez un opérateur mobile avant 2010. Les puces envahissent notre quotidien : automobiles, PDA, lecteurs MP3, etc. Les technologies de l’information et de la communication (TIC) véhiculent une image de légèreté et d’absence de friction. Les coûts de transaction et les frais de transport sont ramenés quasiment à zéro. Leur effet sur l’écologie planétaire semble être nul. Mieux, elles permettent d’observer la planète et ses évolutions de loin, sans avoir l’air d’y toucher. Est-ce réellement le cas ?"