Compétitivité numérique : quelle empreinte écologique ?