Autrans 2010 : Premières réflexions